Alex Carrasco

alex carrasco helena cueto cie flamenca

Originaire du village Castillan Santa María,  Alex Carrasco est né en 1981 près de Bordeaux.

A 6 ans, il commence la trompette au C.N.R. de Bordeaux . Après 7 ans d’étude, il sera contraint d’arrêter l’instrument suite à une déchirure musculaire de la bouche.

Sa passion pour la musique explose réellement lorsqu’on lui offre son premier clavier électronique, sachant qu’il pianotait déjà en cachette entre les cours de solfège. Grâce à une fonction multipistes du clavier, il découvre la composition et se met d’abord à réenregistrer les morceaux de son maître artiste Michael Jackson, puis à créer et arranger par lui-même. Ceci est un tournant pour sa vie future.

Il perfectionne tout ça avec quelques cours de M.A.O. (musique assistée par ordinateur) au C.N.R. et de pratique collective à la Rock School Barbey de Bordeaux.

Puis il se met à apprendre, de manière autodidacte, la batterie, les percussions et la guitare car comprendre le langage de chaque instrument est essentiel pour composer.

Biensûr, il se lance à jouer et faire de la scène dans des groupes de rock, de zouk, de ska…

A 20 ans, il monte un projet avec un ami dans lequel il est Auteur-Compositeur-Arrangeur-Interprète. Pris d’une passion commune pour la scène et le studio, le groupe prend une tournure professionnelle en 2004 et se nomme METISOLEA’ (flamenkito-électro-orient-groove).

On y retrouve le résultat de ses influences, d’un côté la musique du monde, surtout andalouse,  et d’un autre, les musiques actuelles plus modernes et urbaines.

C’est au sein de ce projet qu’il dévoilera ses premières notes en tant que chanteur et ses premiers rythmes au cajón.

En 2006, il sort son 1er album distribué nationalement. Il sera suivi de 2 autres albums (2008/2013).

Le plaisir de chanter et d’écrire est grandissant, ainsi que son affection pour le Flamenco, qui fait partie de sa culture maternelle.

En 2007, il rentre dans un groupe de sévillanes et rumbas « Ni más ni menos » avec lequel il va beaucoup jouer. Etudier et mieux comprendre le flamenco, ses codes et son histoire, va devenir une évidence pour lui, car c’est vraiment la musique qui lui parle et qui lui colle à la peau.

En partageant la scène avec Duquende, il aura l’occasion de rencontrer Isaac Vigueras « El Rubio » qui confirmera son attachement pour le cajón. Jouant 4 ans de suite au festival « Arte Flamenco » à Mont de Marsan, il fait la connaissance d’un grand percussionniste, Juan-Manuel Cortès, qui lui inspirera beaucoup de respect et d’amour vis à vis du flamenco.

Il intègre le groupe de salsa Duende en tant que pianiste avec lequel il sort un 1er album en 2011, et devient le percussionniste du Luis Garate Blanes Trio.

Afin de perfectionner ses connaissances en harmonie, improvisation et culture musicale, il entame une formation sur les Musiques Actuelles à Bayonne, jusqu’à obtenir son DEM en 2008.

A son retour, il fera la rencontre de Camel Arioui, chanteur franco-algérien signé chez Warner, qu’il accompagnera pendant 2 ans sur scène et en studio.

Une très belle rencontre avec le groupe Ojos de Brujo de Barcelone va marquer le chemin d’Alex Carrasco. Une collaboration en découlera sur son 3ème album avec Metisolea’ (2013). Opus sur lequel il partagera également un morceau aMestiza »﷽a également un morceau « de la musique et de la vie.jistoire partir de 2013r mieux composer. , avec le danseur flamenco Kuky Santiago.

En 2010, il est co-fondateur et chanteur du groupe de flamenco métissé Amarga Menta.

En 2012, il décide d’aller s’installer à Séville, dans le quartier Triana, berceau du Flamenco, pour approfondir son apprentissage et vivre au quotidien cette culture qui le touche.

Il prendra des cours de cajón régulièrement avec les maestros Ramón Porrina, Sabú Porrina et Piraña, mais aussi de chant avec Esperanza Fernandez.

Il va rencontrer les artistes Guillermo Guillén, Idan Balas, Ismael Solomando, Rocio la Boterita, Lea LLinares, Itamar Daori (percu d’Avishai Cohen), Liam Howarth, Mathilde Fornelli, Rosi la Divi, José el Tremendito,… avec qui, pour la plupart, il continue de travailler aujourd’hui un peu partout en France.

Sa polyvalence et expérience musicale lui permettent de s’exprimer dans des univers totalement différents. Dès son retour au bercail, il se met à écrire pour d’autres personnes. Notamment, il monte régulièrement sur Paris pour faire des productions Hip-Hop. Parallèlement, il compose et arrange des morceaux tous styles confondus pour des structures pédagogiques à Bordeaux.

Actuellement, il est en tournée avec Metisolea’ Acoustic Project, ainsi que le groupe Duende.

Il joue souvent avec des danseurs, chanteurs et musiciens de Séville.

Il accompagne depuis 2 ans les cours dans l’école « Lo Nuestro » de Kuky Santiago sur Bordeaux.

Entre 2000 et 2010, il donnera des cours particuliers de percussion africaine, guitare et batterie, des cours de clavier en école de musique de 2009 à 2011, et fera des stages de cajón flamenco à partir de 2013.

Aujourd’hui, c’est un musicien confirmé grâce aux nombreux concerts effectués en France et à l’étranger (Espagne, Suisse, Belgique, Allemagne, Rép. Tchèque, Autriche, …), au cours desquels il a partagé la scène avec : Yuri Buenaventura, Ojos de Brujo, Michel Jonaz, Hocus Pocus, Eiffel, Gipsy Kings, Mano Solo, Goran Bregovic, La Rue Ketanou, la fanfare Cioccarlia, Ska-p, Sinsemilia…

dans des salles et festivals tels que le Montreux Jazz Festival (Suisse), Fusion Fest (All), Weinturm Fest (All), Musicalarue, Arte Flamenco, Jazz à Oloron, Magosta (Esp), Francofolies, Hestiv’oc, Euroferia (Belg), Lott Festival (All), Printemps de Bourges…