Cécile Cappozzo

cécile cappozzo helena cueto cie flamenca
Née de parents musiciens, Cécile Cappozzo apprend le piano dès son plus jeune âge. Après un passage au Département Jazz du Conservatoire de St Etienne (42), elle se tourne rapidement vers la musique improvisée et le free jazz et se forme auprès de Joëlle Léandre, René Lussier, Sophia Domancich, Mal Waldron, Olivier Benoît… Elle fonde son propre trio avec Pascal le Gall et Loïc Blairon à Tours avec lequel elle gagne le Prix Fédécouverte 2006 qui lui permettra de jouer au sein des clubs de la Fédération des Scènes de Jazz. Elle se produit de temps à autre avec son père, le trompettiste Jean-Luc Cappozzo, fait partie du « Fameux Orchestre de Mondaisir » et accompagne la chanteuse hongroise Viviane Szabo sur des chants traditionnels tziganes.

Et parallèlement, l’envie de danser grandit peu à peu…

Elle découvre le Flamenco à l’âge de 19 ans à Tours avec Flor Capo Aghakhani et Aurelia Vidal avec qui elle prend des cours pendant environ 2 ans. Elle participe ensuite à différents stages en France, en Espagne (Grenade, Séville) avec entre autres, Felipe Mato, Fuensenta La Moneta, Alejandro Granados, Lidia Valle, Pastora Galvàn, La Farruca.

Elle part vivre à Jerez de la Frontera, de janvier 2007 à novembre 2009, où elle étudie pendant deux ans, tour à tour à l’école de Maria del Mar Moreno, Eduardo Clavijo, à La Pena Los Cernicalos. Après quelques mois elle rencontre ses 2 « maîtres »: Manuela Carpio, grande danseuse gitane au savoir inépuisable, avec laquelle elle a travaillé pendant 2 ans, et Mercedes Ruiz, jeune danseuse jerezana de renommée internationale. Contactée par la suite par le Centre des Femmes de Jerez de la Frontera, elle y donne des cours de sevillanas toutes les semaines pendant un an.

De retour en France en novembre 2009, La Cecilia continue sa formation auprès d’artistes tels que Bobote, Juana Amaya, Israel Galvan, José Maya, La Lupi et a pour objectif de faire connaître le flamenco traditionnel en proposant des cours, des stages et des spectacles, en gardant toujours à l’esprit la générosité et la force inhérentes à cet art. Elle retourne en Andalousie au moins un mois par an pour continuer sa formation auprès de Manuela Carpio (Jerez de la Frontera) ou dans les écoles de Séville, et auprès de La Lupi.

Aujourd’hui elle enseigne le flamenco à Tours , La Riche, St Avertin (37) ainsi qu’à Blois (41) et Marly le Roi (78) et donne des stages mensuels à Bourges. Elle fait partie de plusieurs compagnies , est souvent accompagnée par le guitariste Roman El Afilao et travaille avec des artistes tels que Jesus de la Manuela (Marseille), Helena Cueto (Nantes), Juan Manuel Cortes (Nîmes), La Fabia (Marseille), Jorge Castaneda (Stuttgart), Carmen Herrera (Jerez de la Frontera), José Miijita Carpio. (Jerez de la Frontera), Sabrina Le Guen (Paris), Karine Gonzalez (Paris).

 

[retour]