Raúl Micó

Raúl Micó Helena Cueto Cie Flamenca

Né à Villena (Alicante), Raúl Micó, agé de 28 ans, s’est initié au cante flamenco à l’âge de 16 ans (« le sang flamenco est entré en moi », dit-il), en passant des heures à écouter le Flamenco des artistes mythiques comme la Paquera de Jerez, Antonio Núñez ‘Chocolate’, Antonio Fernández ‘Fosforito’, Manolo Caracol o Juan Varea, qui lui ont fait découvrir l’univers du Cante Jondo. Une relation entre les ‘maestros’ dans laquelle on ne peut omettre Camarón de la Isla, duquel Raúl admire la capacité à créer de nouveaux chemins au Flamenco.

Peu de temps après, il obtient une bourse pour étudier à la Fondation Cristina Heeren de Séville, participant alors aux festivals les plus importants et partageant la scène avec des figures comme Miguel Poveda, Maite Martín, Arcángel, José de la Tomasa ou encore Nano de Jerez. Raúl Micó a chanté à Munich et Lisbonne en 2006, et a gagné le Premier Prix du Cantaor le plus complet, et de ‘Cantes Festivos y de Ida y Vuelta’ au Concours National de Jeunes Flamencos de Calasparra, et le Premier Prix dans le Concours National de ‘Cantes Mineros’ de Peñarroya et Pueblo Nuevo, étant aussi finaliste et deuxième pris au Concours National de la Ville de Ubeda durant deux années consécutives.

En 2011, il signe son premier disque avec EMI, dans lequel il chante des chansons de Los Secreots, Luz, Golpes Bajos, Nacha Pop, Amral, Héroes del Silencio, Radio Futura, Gabinete Caligari, El Último de la Fila, Bebe, Pedro Guerra y Joan Manuel Serrat. « Je connaissais très bien leurs chansons et je les ai toujours beaucoup aimées », dit Raúl Micó. « ça n’a pas été très difficile de les faire à la façon flamenca parce que lorsqu’on connaît les deux langages, il suffit juste de laisser parler son coeur ».
De 2012 à 2014 Raúl Micó a réalisé plus de 50 concerts, tant pour la présentation de son disque comme dans le cadre de festivals internationaux de Flamenco, et autres scènes prestigieuses (Festival de Flamenco de Valdepeñas, Cante de las Minas de la Unión, …).

Raúl Micó a été de nombreuses fois sollicité par différents circuits institutionnels dans lesquels il a toujours eu beaucoup de succès, tant de la critique comme du public. Entre autres, le réseau des Théâtres de la Communauté de Madrid, les Théâtres de Castilla la Mancha, le circuit catalan « Cultura en gira », ou l’initiative du Ministère de la Culture « Girando por Salas », et le réseau de Théâtres de la Communauté Valencienne.

[retour]